Nourrir la réputation de l'entreprise

Réputation, e-réputation, les médias martèlent ces mots tel un sésame. Mais qu’est-ce que la réputation ? Il ne s'agit pas de la notoriété -qui traduit le fait d’être connu sans indication de contenu, de valeurs, d'image…- mais plutôt de la "notabilité", le fait d’être connu "honorablement".

Alors que la crise économique poursuit ses dégâts, les dirigeants doivent s’attacher à tout ce qui interviendra dans la décision finale du client ou du prospect. La bonne réputation de l'entreprise va venir nourrir la confiance, base d’une relation pérenne et sereine.

Comment donc une réputation valorisante se construit-elle ?

On compte plusieurs facteurs, notamment la qualité des produits et services, la vision et le leadership, la performance économique, la responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE)... Autant d’éléments qui vont construire la réputation, à l’aune de l’expérience vécue par les "parties prenantes" (collaborateurs, clients, partenaires…) et de ce qu’en disent "les autres", tout particulièrement les médias...

Ces derniers sont une cible stratégique car ils vont apporter leur caution à vos informations tout en les relayant largement.

Ce porte-voix à la crédibilité irremplaçable se mérite. Les journalistes sont un public exigeant qui ne supportera ni l’approximation, ni la suffisance, ni la tromperie.

Les relations avec la presse sont donc à manier avec le plus grand professionnalisme pour contribuer à nourrir, dans la durée, une réputation solide auprès de vos cibles.