A quand un crédit d'impôt Communication ?

Lors d'une récente interview, Gérard Noël, Président de l'Union des Annonceurs, a lancé l'idée d'un crédit d'impôt Communication sur le même modèle que celui sur la recherche qui a largement fait ses preuves dans la stimulation de l'innovation.

On le sait, la crise impacte directement les dépenses de communication des entreprises qui font partie des premières "coupes sombres" des financiers : "faisons le dos rond en attendant que ça s'arrange"…, une attitude particulièrement répandue dans nos PME.

Or ne plus communiquer en période de crise est une erreur stratégique, car c'est précisément là que les parts de marché sont le plus facile à conquérir.

C'est aussi dans ces moments d'incertitude qu'il faut informer et rassurer le grand public, les clients, les prospects, les acheteurs, les collaborateurs… : qualité, valeurs savoir-faire, sont autant d'actifs à …faire-savoir.

Un crédit d'impôt Communication aurait l'avantage d'inciter les entreprises –surtout les PME- à "reconsidérer" la puissance de la communication, de dynamiser leur image et… de pérenniser leur activité.

En effet, la corrélation n'est plus à démontrer entre investissements publicitaires et développement économique. Oserons-nous rappeler que la France est le pays développé qui consacre la part la plus faible de son PIB aux investissements en communication et que les entreprises allemandes y investissent le double des nôtres ?

Chantal Carrère-Cuny

Chantal Carrère Cuny